Actualité des particuliers

Remise des carnets de commissionnement et cartes de service des lieutenants de louveterie

 
 
Remise des carnets de commissionnement et cartes de service des lieutenants de louveterie

Ce vendredi 7 février 2020, M. Lionel BEFFRE, préfet de l’Isère, a remis leurs carnets de commissionnement et cartes de service à 29 lieutenants de louveterie, dont 8 nouvellement nommés, après avoir prêté serment le 3 février dernier.

Les lieutenants de louveterie exercent de manière bénévole une mission au service de l’intérêt général, qui est le fruit d’un engagement de plus de 1200 ans. Ce sont des collaborateurs bénévoles de l’administration, chargés de missions de service public. A ce titre, ils bénéficient d’une protection fonctionnelle contre les menaces, voies de fait, injures, diffamation et outrages dont ils pourraient être victimes, et d’une protection pénale en cas de mise en cause dans l’exercice de leurs fonctions.

Depuis toujours nécessaire au maintien de l’équilibre agro-sylvo-cynégétique et à la protection des troupeaux domestiques contre la prédation, cette mission a su évoluer et s’adapter au fil du temps.

Ainsi, la lutte contre les dégâts imputables aux sangliers, blaireaux, et parfois aux corvidés, est également devenue un enjeu fort sur certains secteurs. Les interventions sur les sangliers en particulier, responsables d’une hausse importante des dégâts sur les cultures, mobilisent les louvetiers dans les zones non chassables ou difficilement chassables, ainsi que sur le reste du territoire en période de fermeture de la chasse.

La louveterie a donc un rôle primordial pour la cohabitation de la faune sauvage, et notamment des grands prédateurs, avec les activités d’élevage en France.

L’expertise des louvetiers permet de proposer aux éleveurs en détresse les modes de défense des troupeaux les mieux adaptés à chaque situation, au plus près des troupeaux et toujours dans le cadre réglementaire du plan national sur le loup et les activités d’élevage, qui prévoit la gradation de la réponse aux attaques de loup : effarouchement, tir de défense simple, tir de défense renforcée et tir de prélèvement.

Depuis l’an dernier, le préfet de l’Isère a souhaité que les lieutenants de louveterie puissent intervenir en appui des éleveurs et des bergers, dès le stade du tir de défense simple. En les mobilisant au plus tôt sur des situations à risque dès le début de saison, un véritable accompagnement humain des éleveurs et des bergers peut ainsi être déployé, permettant bien souvent d’éviter l’embrasement et l’apparition de foyers d’attaque.