Actualité des particuliers

Accueil des nouveaux effectifs de gendarmerie du quartier de reconquête républicaine du Nord-Isère

 
 
Accueil des nouveaux effectifs de gendarmerie du quartier de reconquête républicaine du Nord-Isère

Lundi 28 octobre 2019, M. Lionel BEFFRE, préfet de l'Isère, était à Villefontaine pour accueillir les nouveaux effectifs de gendarmerie affectés sur le quartier de reconquête républicaine du Nord-Isère (Villefontaine-L'Isle d'Abeau-La Tour-du-Pin).

M. Lionel BEFFRE, préfet de l’Isère, était lundi 28 octobre à la brigade territoriale autonome de la gendarmerie de Villefontaine en Isère pour accueillir les renforts de la gendarmerie nationale nouvellement affectés dans le Nord-Isère. Ces renforts, au nombre de 10, s’inscrivent dans le cadre du dispositif « quartiers de reconquête républicaine » (QRR), qui a pour objectif d’accélérer le combat contre les trafics, de lutter contre toutes les formes de délinquance et de renforcer le lien avec les populations.

Cette cérémonie était également l'occasion de remettre des courriers de félicitation récompensant des gendarmes pour leurs actions au cours de l’année.

Deux quartiers de reconquête républicaine ont été créés en 2019 en Isère ; ils sont situés :

  • dans la métropole Grenobloise, à Grenoble et Échirolles : quartier des Villeneuve, et à Saint-Martin-d’Hères, dans le quartier Renaudie-Champberton
  • dans le Nord-Isère, sur un territoire partagé entre les communes de l’Isle d’Abeau, de Villefontaine et de la Verpillière (en zone gendarmerie)

Ces quartiers ont été sélectionnés en raison des niveaux importants de délinquance (atteintes aux biens, atteintes aux personnes, phénomènes de violences urbaine, troubles à la tranquillité publique).

En septembre 2019, 35 renforts d’effectifs ont également été affectés à la direction départementale de la sécurité publique (DDSPdirection départementale de la sécurité publique) au titre du QRR métropolitain.

Ainsi, en zone police, la Brigade spécialisée de terrain (BST) a été renforcée de 16 effectifs, le groupe d’action anti-drogue (GAAD) de 12 effectifs (l’effectif total passant donc de 4 à 16) et le Groupe spécialisé d'investigation et de lutte contre les bandes et les violences urbaines de 2 effectifs ; enfin, 5 effectifs ont été affectés à la création d'une patrouille fidélisée sur la commune de Saint-Martin-d'Hères, en renfort de l’effectif du bureau de police de cette commune.