Décarbonation des sites industriels

 
 
Décarbonation des sites industriels

Le mardi 8 novembre, le Président de la République a reçu à l’Elysée les dirigeants des 50 sites industriels en France les plus émetteurs de gaz à effet de serre (GES), ainsi que des porteurs de solutions permettant de décarboner notre industrie pour accélérer la lutte contre le changement climatique. Pour le département de l’Isère, le site de Montalieu-Vercieu de l’entreprise de cimenterie Vicat est le seul concerné.

Cette réunion s’inscrit pleinement dans la continuité des objectifs du Gouvernement fondés sur trois piliers : la sobriété énergétique, le développement du nucléaire, le développement des énergies renouvelables.

C’est un enjeu vital pour réussir le pari de la transition en assurant la préservation de notre souveraineté industrielle et des 3,2 millions d’emplois du secteur sur l’ensemble du territoire.

La totalité des 50 sites les plus émetteurs représentent aujourd’hui 43 millions de tonnes équivalent CO2 (MTCO2) c’est-à-dire 55 % des émissions de l’industrie.

L’objectif pour ces 50 sites : diviser par 2 leurs émissions de gaz à effet de serre d’ici à 10 ans, soit environ 20 MTCO2 en moins (l’équivalent des émissions de 3,7 millions de Français). Pour y parvenir, l’enjeu est d’utiliser toutes les technologies disponibles : hydrogène, capture, séquestration et réutilisation du carbone ; production d’électricité et de chaleur renouvelable, biomasse…

Pour financer la décarbonation de notre industrie, le Gouvernement a mis en place une enveloppe de 5Md€ dans le cadre de France 2030. Lauréate du plan France Relance, la cimenterie Vicat a déjà entamé des processus pour décarboner son activité. Avec sa production de ciment 30 % moins carboné qu’auparavant, Vicat travaille également sur la défossilisation de son processus industriel et récupère une partie des déchets qui sont valorisés à la place des combustibles fossiles.

L’objectif principal pour le département de l’Isère comme au niveau national : décarboner les sites industriels tout en préservant nos emplois et en réindustrialisant nos territoires. L'industrie, c’est 10 % des emplois en France, un secteur stratégique pour notre souveraineté et une part très importante de la recherche en France et du commerce extérieur.