Actualité des particuliers

Cyber-harcèlement : téléchargez l’application 3018

 
 

Gratuit, anonyme et confidentiel, le 3018 est le numéro national pour les enfants, les adolescents et les parents sur toutes les questions liées aux usages numériques des jeunes.

 

En France, un enfant reçoit son premier appareil numérique en moyenne à l’âge de 10 ans et 20% des jeunes de 8-18 ans déclarent avoir déjà été confrontés à une situation de cyberharcèlement.

En novembre dernier, à l’occasion de la Journée nationale de lutte contre le harcèlement à l’école, le président de la République Emmanuel Macron, avait annoncé le lancement de l’application 3018 pour « que la honte change de camp ».

Ce lancement répond au besoin d’un meilleur accompagnement des victimes de cyberharcèlement dans le contexte d’un usage croissant du mobile par les jeunes.

Téléchargeable sur tous les smartphones (iOS ou Android), l’application 3018 propose 4 fonctions clés :

  • Une prise de contact instantanée au travers d’un tchat avec un professionnel du 3018, ainsi que le contact direct au numéro national 3018 ;
  • Le stockage des preuves du harcèlement vécu (captures d’écran, photos, liens url, etc.) dans un coffre-fort numérique et sécurisé, ainsi que la possibilité de transférer tout ou partie de ces preuves aux équipes 3018 ;
  • Un accès rapide à des fiches pratiques sur le cyberharcèlement pour s’informer sur ses droits et savoir comment réagir ;
  • L’auto-évaluation de sa situation à l’aide d’un questionnaire, pour encourager la victime à demander de l’aide.

Le 3018 dispose de procédures de signalement accélérées pour faire supprimer les comptes ou les contenus en quelques heures sur les réseaux.

Il est le partenaire du ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports, de la plateforme PHAROS et du 119 Enfance en danger pour réaliser des signalements prioritaires. Il conseille les victimes dans leurs démarches pour porter plainte le cas échéant. Avec l’accord de l’appelant, les signalements faits auprès du 3018 seront transmis aux référents harcèlement académiques pour assurer un suivi immédiat de la situation au sein de l’établissement scolaire.

Le lancement de cette nouvelle application s’inscrit dans la droite ligne du plan de lutte contre le harcèlement lancé dès 2018 par le ministère autour de trois grands axes : prévenir, former et intervenir. Si les actions lancées dans les établissements scolaires ont permis de faire reculer le harcèlement « physique » entre élèves, le développement exponentiel des réseaux sociaux et du cyberharcèlement impliquent une mobilisation accrue.

Vous pouvez contacter le 3018 :

Qui répond ?

Une équipe dédiée, composée de psychologues, juristes et spécialistes des outils numériques, disponible 6 jours sur 7, de 9h00 à 20h00.