Derniers communiqués

France Relance : 7 projets isérois annoncés lauréats dans le cadre d’appels à projets nationaux, parmi lesquels une première subvention dans le secteur du nucléaire

 
 
France Relance : 7 projets isérois annoncés lauréats dans le cadre d’appels à projets nationaux

Appel à projets « Territoires d’industrie »

À la suite des quatre premiers lauréats isérois annoncés en début d'année (Béal, Chapel, Guyonnet et ADFI), quatre nouvelles entreprises bénéficieront d'une subvention du plan France Relance dans le cadre du soutien à l'investissement industriel dans les territoires :

Atelier de chaudronnerie de Sassenage :
ACS est une chaudronnerie industrielle qui doit se réinventer et quitter son schéma industriel classique en intégrant la filière de l’hydrogène afin de participer à la décarbonation des activités. L’entreprise souhaite devenir le référent français en conteneurisation de stations hydrogène afin de pouvoir répondre rapidement à ce marché mondial à l’aube de l’industrialisation, l’ambition de l’entreprise nécessite le doublement de la surface de fabrication d’ici 18 mois ainsi que le doublement des effectifs d’ici trois ans.

Serge Ferrari SA, Saint-Jean-Soudain :
L’entreprise prévoit la transformation de ses outils de production, afin de réduire le taux de non-conformité et d’augmenter les capacités de production en membranes de grande largeur. Ce projet, structurant pour l’entreprise, nécessite différents investissements logiciels et matériels et contribuera à perpétuer les savoir-faire en tissage de la région.

Sylfen, Le Cheylas :
L’entreprise prévoit une industrialisation à grande échelle de sa technologie innovante hydrogène : le cœur du produit est un module d’électrolyse réversible, permettant de produire de l’hydrogène et de fournir de l’énergie au site client (bâtiment, campus, quartier site industriel). Le projet industriel est prévu en deux étapes : cette première étape doit permettre une production jusqu’à un module par semaine, rendant possible un chiffre d’affaires supérieur à 10M€ et la création de 490 emplois directs.

VOGO, Bernin :
L’entreprise prévoit une industrialisation à grande échelle de sa technologie innovante hydrogène : le cœur du produit est un module d’électrolyse réversible, permettant de produire de l’hydrogène et de fournir de l’énergie au site client (bâtiment, campus, quartier, site industriel). Le projet industriel est prévu en deux étapes: cette première étape doit permettre une production jusqu’à un module par semaine, rendant possible un chiffre d’affaires supérieur à 10M€ et la création de 490 emplois directs.

Appel à projets pour le secteur du nucléaire :

Avec une enveloppe de 470M€, le volet nucléaire du plan France Relance repose sur plusieurs dispositifs parmi lesquels, le fonds de soutien aux investissements du secteur du nucléaire, doté de 200 millions d’euros.

Il doit permettre de soutenir les entreprises de la filière du nucléaire et de poursuivre les efforts de reconstitution des compétences industrielles, de soutien à la compétitivité, ainsi qu’à la capacité d’innovation et de recherche et développement. Pour cela, un appel à projets dédiés à la modernisation industrielle et opéré par Bpifrance a été lancé en novembre dernier. Parmi les dossiers, la première entreprise iséroise lauréate de France Relance dans ce secteur a été sélectionnée :

CORYS, Grenoble :
CORYS, société française située à Grenoble, est une référence mondiale pour les simulateurs dynamiques de formation et d’ingénierie dans les domaines du nucléaire, des industries de procédés et du transport ferroviaires. CORYS associe les compétences de physiciens, d’ergonomes, de pédagogues, d’informaticiens, d’infographistes, de spécialistes en modélisation pour concevoir des outils performants répondant aux exigences de ses clients. L’entreprise est détenue à 50 % par Framatome, à 25 % par EDFÉlectricité de France et à 25 % par IFP Training.

Appels à projets « Les Quartiers fertiles » :

Dotés d’un budget de 34 millions d’euros, dont 13 millions d’euros dans le cadre du plan France Relance, « Les Quartiers Fertiles » visent à déployer l’agriculture urbaine au cœur des quartiers prioritaires de la ville. Alors qu’un troisième appel à candidatures s’ouvre, les lauréats de la deuxième tranche du Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain (NPNRU) comptaient parmi eux, deux projets en Isère :

Ferme urbaine coopérative de Grand’Alpe, Grenoble :
Le projet, porté par le Collectif Autonomie Alimentaire de Grenoble, consiste en la rénovation d’une ferme coopérative sur un terrain d’environ 1,5ha, à l’interface de plusieurs quartiers. La ferme produira des légumes à destination des habitants des quartiers, via un système de paniers (type AMAP). Les habitants devront en contrepartie participer à la vie de la ferme. D’autres services seront développés, comme la formation de médiateurs pairs autour du bien vivre alimentaire, ceux-ci participeront, au même titre que la ferme, à la sensibilisation des habitants sur les questions alimentaires et d’environnement.

Les quartiers NPNRU concernés sont : Villeneuve-Village Olympique (Grenoble) et Essarts-Surieux (Echirolles) pour une préfiguration du projet de février à septembre 2021, l’installation de la ferme de février 2022 à septembre 2022 et une stabilisation du projet en 2023.

Champiloop – les champignons comme solution, Saint-Martin-d’Hères :
Le projet consiste en la création d'une champignonnière dans un parking silo en jachère du quartier Renaudie de Saint-Martin-d’Hères. Déjà basée sur l'agglomération grenobloise, Champiloop se donne pour objectif de développer l'activité sur la fabrication de substrat avec des intrants locaux. La production, mise en culture en 2021, sera vendue sur site, via le réseau AMAP ou encore à des restaurateurs. En parallèle, des ateliers pédagogiques autour de la production alimentaire auront lieu dans des locaux annexes.

Une dernière tranche d’appel à candidatures a été lancée vendredi dernier pour cet appel à projets. Les dossiers peuvent êtres déposés jusqu’au 16 juillet.

> 2021.04.19 France Relance - Nouveaux lauréats isérois de trois AAP dont le secteur nucléaire - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,06 Mb