Derniers communiqués

Bilan de l’Opération Interministérielle Vacances (OIV) 2020

 
 
Communiqué de presse du 21 octobre 2020
Du 1er juillet au 30 septembre 2020, les services de l’État dans le département (Préfecture, ARS, DDCS, DDPP *, Douane, DREAL, Gendarmerie, Police) se sont, comme chaque année, associés aux services communaux d’hygiène (SCHS) des principales villes de l’Isère pour assurer, durant la période estivale, la protection, la sécurité et l’information des vacanciers, touristes et habitants de l’Isère.

Le contexte exceptionnel de cette saison marquée par les contraintes sanitaires liées à la crise COVID-19 ont conduit les vacanciers à privilégier, souvent en dernière minute, des destinations locales.

L’attrait pour les paysages, la nature, la qualité de l’air, la diversité des activités, sont des atouts majeurs de l’Isère, qui ont déterminé le choix des touristes pour cette destination.

Entre le 1er juillet et le 30 septembre 2020, 824 établissements ont été contrôlés.

Les contrôles ont ciblé les sites dont la fréquentation est en hausse durant la saison estivale, en montagne, mais aussi en ville, dans les sites de tourisme rural ou aux abords des sites des manifestations sportives maintenues.

Près d’un tiers des contrôles ont porté sur les sites de baignades et les piscines (33 %). Par ordre du nombre de contrôles, viennent ensuite les établissements de restauration (15%), les hébergements (9 %), les  commerces alimentaires (8 %), les activités de sports et de loisirs (6 %), les contrôles de commerçants sur les marchés (6 %), les centres de vacances et de loisirs (6 %).

Les contrôles ont porté sur le respect des dispositions générales de protection des consommateurs : loyauté de l’information préalable (prix, qualité, sites internet), conformité des contrats de réservation, qualité et hygiène alimentaire (origine, allégations valorisantes, conditions de conservation…), sécurité des prestations. La mise en oeuvre des protocoles sanitaires COVID et le respect des gestes barrière ont fait l’objet d’une attention particulière. Concernant les éducateurs sportifs, les contrôles ont porté sur l’assurance en responsabilité civile, la qualification, les règles d’hygiène et sécurité, les déclarations et l’affichage réglementaire.

La surveillance de la qualité des eaux de baignades et piscines s’est traduite par 706 prélèvements en piscine et 97 prélèvements en eaux de baignades.

La campagne de contrôles a privilégié l’accompagnement des structures et établissements dans une reprise d’activité difficile et complexe liée à la mise en place des protocoles sanitaires notamment.

L’hébergement touristique et les lieux d’accueils collectifs

Plus de 70 campings, hôtels et gîtes ont été contrôlés. Les vérifications ont aussi bien porté sur l’information des consommateurs (publicité des prix, descriptifs détaillés, clauses des contrats) que sur leur sécurité (laveries automatiques). Une opération de contrôle spéciale en amont du Tour de France a été organisée compte tenu du nombre conséquent de visiteurs (équipes, personnels de l’organisation) attendu.

38 accueils collectifs de mineurs et 7 séjours d’adultes en situation de handicap ont également été contrôlés. 14 stagiaires au BAFD – brevet d’aptitude aux fonctions de directeur d’accueil collectif de mineur -ont été contrôlés.

Les activités et produits liés au bien-être, à la détente et aux loisirs

En raison du contexte de crise COVID 19 et des difficultés de mise en oeuvre des protocoles sanitaires, 2 sites de baignade sur 22, ainsi que 17 piscines municipales et 25 piscines d’établissements divers (hôtels, campings, ...) n'ont pas ouvert cet été sur 285 piscines.

Plus de 1000 prélèvements ont été réalisés. 12 prélèvements non conformes ont nécessité des recontrôles. Seul un site de baignade a fait l’objet d’une fermeture ponctuelle de une journée suite à un résultat non conforme.

Les activités de canyoning, rafting, parcours acrobatiques en hauteur ont aussi été visées, sans anomalie majeure relevée.

Les services de restauration dans les zones à forte densité touristique

Plus de 250 professionnels ont fait l’objet de contrôles (restauration, commerces alimentaires spécialisés, supermarchés, commerçants alimentaires sur les marchés…). Les manquements aux règles relatives à l’hygiène, aux températures de conservation, aux allégations trompeuses (origine, espèce…) ont systématiquement été recherchés.

Au total, 28 % des établissements contrôlés par les services de l'Etat - hors piscines et sites de baignades pour lesquels les résultats ont été donnés précédemment, présentaient des anomalies ; ces constats ont été suivis de 11 procès-verbaux, 24 injonctions ou mises en demeure, 2 fermetures et 119 avertissements ou rappels de la réglementation ont été établis.
Une remise en conformité rapide a le plus souvent suivi les mises en demeure.

* Agence Régionale de Santé, Unité Départementale de la Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l’Emploi, Direction Départementale de la Cohésion Sociale, Direction Départementale de la Protection des Populations

> CP Bilan OIV 2020 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,08 Mb

Pour en savoir plus :

https://www.economie.gouv.fr/dgccrf/vacances-reussies-votre-guide-lete-1

https://agriculture.gouv.fr/en-vacances-reste-vigilant

www.ars.auvergne-rhone-alpes.sante.fr

http://www.isere.gouv.fr/

http://baignades.sante.gouv.fr/baignades/editorial/fr/accueil.html

Contact presse
Bureau du cabinet et
de la communication interministérielle
Tél : 04 76 60 48 05
Mél : pref-communication@isere.gouv.fr
Twitter : @Prefet38
12, Place de Verdun
38000 Grenoble Cedex 01