Bilans mensuels 2021 de l'accidentalité routière en Isère

 
 

Pour télécharger un bilan mensuel : le sélectionner dans le menu déroulant ci-dessous et valider : le bilan mensuel apparaîtra alors sous le menu.

Juillet 2021

du 1er au 31 juillet 2021 inclus

Bilan de l’accidentalité routière au 1er août 2021

Au cours du mois de juillet 2021, 2 personnes sont décédées sur les routes du département, soit1 personne de moinsqu’au mois de juillet 2020 (3 décès en juillet 2020).

Cela porte le bilan de la mortalité routière, depuis le 1er janvier 2021, à 21 personnes décédées en Isère au cours ou consécutivement à un accident de la route.

En 2020, 29 personnes étaient décédées entre le 1er janvier et le 31 juillet dans les mêmes circonstances.

On constate donc, en 2021, une diminution de 27,59 % du nombre de décès sur les routes, une statistique qui ne doit pas faire oublier que plusieurs de ces vies auraient toutefois pu être sauvées par une meilleure prise en compte des risques sur la route et par un plus grand respect des règles de sécurité routière.

Par ailleurs, 101 personnes ont été blessées au cours d’un accident de la route en juillet 2021 (soit une augmentation de 32,81 % par rapport à la même période en 2020). Le nombre d'accidents corporels constatés est lui aussi en augmentation de28,47 %.

Le préfet appelle à la prudence tous les usagers de la route : la conduite doit faire l’objet d’une vigilance constante sur la route (respect d'autrui, des limitations de vitesse, sobriété au volant, gestion de la fatigue, des conditions climatiques, etc...).

Les opérations de contrôles continuent d'être priorisées par les services de police et gendarmerie dans le département de l’Isère,notamment durant la période estivale, et les infractions seront sanctionnées avec la plus grande sévérité.

Opérations de contrôle menées par les forces de sécurité intérieure (police et gendarmerie) en Isère :

Les policiers de la direction départementale de sécurité publique (DDSPdirection départementale de la sécurité publique) dans les zones placées sous la responsabilité de la police nationale (Grenoble, Voiron, Bourgoin-Jallieu, Vienne), et le groupement de gendarmerie départementale de l’Isère dans le reste du département, ont conduit au cours du mois de juillet, à la demande du préfet de l’Isère, 450 opérations de sécurité routière.

Lors de ces opérations, policiers et gendarmes ont été amenés à sanctionner, notamment, les infractions constatées en matière de non port de la ceinture de sécurité, de vitesse, d’alcoolémie, de stupéfiants, et d’utilisation du téléphone portable au volant.

Les deux-roues motorisés (scooters, motos, motocyclettes) et les vélos ont fait l’objet de contrôles spécifiques, au cours desquels était par ailleurs contrôlé le bon usage par l’usager de la route des équipements de protection individuelle (casque, gants, éclairage…).

Les infractions liées à l’alcool (taux d’alcoolémie supérieur à 0,4 mg/ litre d’air expiré) et aux stupéfiants, ainsi que les grands excès de vitesse (supérieurs à 40 km/h), et dans certaines circonstances l’usage du téléphone au volant, ont donné lieu à 385 suspensions du permis de conduire, pour des durées allant de 4 à 6 mois, dans l’attente de la décision judiciaire.

Les motifs de suspension du permis de conduire se sont répartis comme suit au cours du dernier mois :

- 132 suspensions pour excès de vitesse supérieur à 40 km/h ;

- 132 suspensions pour alcoolémie supérieure à 0,4 mg/ litre d’air expiré ;

- 121 suspensions pour conduite sous l’emprise de stupéfiants (notamment le cannabis, dont les effets peuvent être résurgents pendant plusieurs jours, et donc occasionner des tests positifs, y compris plusieurs jours après la consommation).

Capture juillet 21