Vos achats sur internet : 3 précautions à prendre

 
 

1. Ne pas se précipiter

Prenez le temps de comparer non seulement le coût du produit mais aussi sa disponibilité, le délai de livraison et les services annexes proposés (les garanties, notamment).

Vérifiez la réalité de la promotion, la notoriété du vendeur, la fiabilité du site, le risque éventuel de contrefaçon.

Ces conseils sont d’autant plus vrais depuis le développement massif des sites de dropshipping ou de livraison directe. Ce mode de vente repose sur le principe d’absence de stock des produits proposés. A chaque vente enregistrée sur son site, le vendeur commande le produit à son fournisseur qui l’expédie directement au client, le consommateur n’étant pas conscient de cette organisation.

2. Ne pas faire aveuglément confiance aux avis de consommateurs ou d’influenceurs

Qu’il s’agisse de faux avis positifs postés par un professionnel, son entourage ou une agence de communication, ou bien d’avis négatifs rédigés par un concurrent ou toute autre personne malveillante, ces commentaires trompent le consommateur et faussent la concurrence.

Il est extrêmement difficile pour un consommateur de repérer les faux avis publiés sur internet. Ainsi, avant de concrétiser un achat, il est prudent de diversifier les sources d’information et de ne pas se fier uniquement aux renseignements recueillis en ligne.

3. Préférer un site français ou européen

Les sites marchands  basés en  France  ou  en  Europe  offrent  davantage  de  garanties  que  ceux  installés  hors Union  européenne qui n’indiquent pas toujours les droits de douane et de TVA. En cas de litige, vos recours contre des sites étrangers seront plus complexes et auront moins de chances d’aboutir. Sachez qu’un site en « .fr » peut  légalement ne pas être édité par une société française. La lecture des mentions légales du site permet, en général, de lever toute ambiguïté.

Liens utiles :

https://www.economie.gouv.fr/dgccrf/Consommation/Commerce-electronique

Signaler un problème à la DGCCRF en toute transparence avec l’entreprise : https://signal.conso.gouv.fr/