Actualité des particuliers

Tarifs de l'énergie

 
 
Tarifs de l'énergie

Un bouclier tarifaire pour faire face à la hausse des tarifs du gaz et de l’électricité

La Commission de régulation de l’énergie a annoncé que les tarifs réglementés de vente augmenteront de 12,6 % TTC au 1er octobre (13,9 % HT).

Les prix de l’énergie avaient fortement baissé au premier confinement compte tenu du ralentissement de l’économie mondiale. Ils sont en hausse depuis novembre 2020 principalement en raison de la reprise économique.
Les prix du gaz, en particulier sur les marchés européens, sont très hauts en raison notamment d’une forte demande mondiale mais aussi en parallèle d'une réduction de la production en Russie et en Norvège.

Hier soir, au vu des hausses exceptionnelles des tarifs de l’énergie, le Premier ministre a annoncé plusieurs mesures pour aider les ménages à payer leurs factures :

Une aide exceptionnelle de 100 €

La  hausse avait été anticipée par le Gouvernement. Le Premier ministre a annoncé une aide sociale exceptionnelle de 100 €, qui sera versée en décembre aux personnes bénéficiaires du « chèque énergie » :

Un chèque énergie supplémentaire de 100 euros sera versé au mois de décembre aux 6 millions de ménages aux revenus les plus modestes, c’est-à-dire aux les personnes déjà bénéficiaires du « chèque énergie » 

  • C’est un « chèque énergie » supplémentaire, qui s’ajoute à celui versé au printemps 2021 et celui qui sera versé au printemps 2022 (d’un montant moyen de 150 euros) ;
  • C’est un « chèque énergie » simplifié, reçu automatiquement, d’un montant de 100 € pour tous les ménages éligibles, que le ménage se chauffe au gaz, à l’électricité du fioul ou au bois.
5,8 millions de personnes concernées

Généralisé par le Gouvernement en 2018, le chèque énergie est une aide sociale juste et efficace.

Envoyé automatiquement, sans aucune formalité, entre mars et avril chaque année, son montant varie de 48 à 277 euros (montant moyen de 150 euros).

Il a vu son nombre de bénéficiaires s’élargir considérablement : passant de 3,6 millions en 2018, à 5,8 millions en 2021.

Êtes-vous éligible au chèque énergie ? : gouvernement.fr

Chèque énergie : le seuil d'éligibilité augmente de 100 € : gouvernement.fr


Un gel des tarifs réglementés du gaz

Cette mesure risque cependant de ne pas suffire, c’est pour cette raison que le Premier ministre a par ailleurs décidé de bloquer le tarif réglementé de vente du gaz.

« Concrètement, tout l’hiver prochain, le tarif réglementé du gaz ne dépassera jamais le tarif d’octobre 2021 », a déclaré Jean Castex.

Cette mesure a pour but de protéger le pouvoir d’achat des Français .


Une limitation de la hausse du tarif réglementé de l’électricité à 4% début 2022

Partout en Europe, et a fortiori en France, l’augmentation du prix du gaz a des conséquences sur le prix de l’électricité. En effet, une partie de l’électricité produite et importée est produite à partir de centrales à gaz.

Pour éviter cette hausse du prix de l’électricité, Jean Castex s’est engagé à ce que les tarifs réglementés de vente de l’électricité n’augmentent pas d’ici la fin de l’année 2021.

Une légère hausse sera néanmoins nécessaire en 2022. « Le Gouvernement fera en sorte que cette hausse, qui interviendra début 2022, ne dépasse pas 4% du tarif », a assuré le Premier ministre.

Pour un Français se chauffant à l’électricité, cette augmentation se matérialisera sur sa facture à hauteur de 5 euros par mois.

Le détail de ces annonces est à retrouver sur un article publié sur le site du Gouvernement ,