Communiqués 2014

Lutte contre l’insécurité routière : installation d’un « radar passage à niveau » en Isère

 
 
Communiqué du 21 novembre 2014.

Grenoble, le 21 novembre 2014
 

COMMUNIQUE DE PRESSE 

 Lutte contre l’insécurité routière : installation d’un « radar passage à niveau » en Isère

 La lutte contre l’insécurité routière constitue, plus que jamais, l’un des axes prioritaires de la politique de l’État.
 
 Si le nombre de tués sur les routes de l’Isère est en baisse en 2014 par rapport à 2013, le nombre d’accidents et le nombre de blessés, quant à eux, ont augmenté. L’effort porté sur la sécurité routière doit donc être maintenu pour sauver des vies.
 
 En 2013, 118 collisions entre un véhicule et un train ont eu lieu en France, entraînant la mort de 29 personnes et 19 blessés graves et dans 99 % des cas, ces accidents sont dus aux comportements à risque des usagers de la route.
 
 L’État continue d’installer des radars de contrôle de franchissement de passage à niveaux. Le premier équipement de ce type va être installé dans le département de l’Isère. 58 radars passage à niveau sont déployés au 1er novembre 2014 en France.
 
 
 Le radars passage à niveau installé en Isère
 
 Dans le cadre du déploiement des radars passages à niveau, Réseau Ferré de France a établi une liste de passages à niveau jugés préoccupants en fonction des accidents recensés et du trafic sur les voies ferrées. Le passage à niveau 18 de la ligne de chemin de fer Lyon – Grenoble situé sur la RD 126 à La Verpillière fait partie de cette liste de passages à niveau sensibles.
 
 Après une phase de tests et de vérification de bon fonctionnement, ces 2 radars (1 de chaque côté du passage à niveau) seront mis en service le 24 novembre 2014.
 
 Ces radars ont pour but de réduire l’accidentalité routière et d’inciter les usagers à adopter une conduite responsable et apaisée sur l’ensemble de leur trajet.
 
 
 Le principe
 
 Le dispositif de contrôle est sensiblement le même que celui du franchissement de feu rouge. La différence essentielle vient de la signalisation rouge clignotante au niveau d’un passage à niveau équipé.
 
 Les usagers qui franchissent le passage à niveau après le délai de sécurité sont alors flashés :
 

  •  une première fois au début du franchissement de la ligne,
  • une seconde fois lorsqu’ils ont poursuivi leur course sur le passage à niveau, que ce soit sur leur voie (passage direct) ou sur la voie adjacente (passage en contournement des barrières).

 
 Un deuxième feu fonctionne donc en alternance, afin que chaque cliché d’infraction puisse mettre en évidence le signal allumé.
 
 Les clichés des infractions sont transmis par le réseau de télécommunications, et traités directement au Centre Automatisé de Constatation des Infractions Routières (C.A.C.I.R.) à Rennes. Les usagers en infraction seront alors verbalisés : ils devront s’acquitter d’une amende de 135 € (ou 90 € si paiement rapide). Rappelons également que le franchissement d’un feu rouge entraîne le retrait de 4 points sur le permis de conduire des contrevenants.
 
 Signalisation
 
 Les radars passage à niveau ne sont pas signalés pour plusieurs raisons :

  •  le feu clignotant est déjà une signalisation,
  •  le passage à niveau est également signalé.

 
Quoiqu’il arrive, tous les carrefours sont dangereux et c’est à chaque feu rouge qu’il faut s’arrêter.

Contact presse :
Préfecture de l’Isère – service communication - tél .04-76-60-48-05 - communication@isere.pref.gouv.fr

Le communiqué :

> CP radars passage à niveau - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 1,81 Mb