Derniers communiqués

Sécheresse : les cours d’eau du département placés en vigilance et non plus en alerte renforcée

 
 
Communiqué du 28 novembre 2018

En raison des conditions météorologiques favorables ces deux derniers mois et au vu des prévisions de Météo France, le préfet de l’Isère a décidé d’abroger le précédent arrêté et de prendre un nouvel arrêté pour lever les mesures d’alerte renforcée pour les cours d’eau du département. En revanche, en ce qui concerne les nappes d’eau souterraines, les niveaux d’alerte et d’alerte renforcée sont maintenus.

Ainsi, la situation pour la gestion de la sécheresse est la suivante :

  • Tous les cours d’eau du département, ainsi que leurs nappes d’accompagnement, ainsi que la rivière Isère et le fleuve Rhône sont placés en vigilance ;
  • Toutes les nappes souterraines du département sont placées en alerte renforcée, à l’exception de la nappe de Bièvre-Liers-Valloire, de la nappe des Quatre Vallées et des nappes du Drac et de la Romanche qui restent toutes quatre placées en alerte sécheresse.

En situation de vigilance, aucune mesure de restriction n’est imposée. Le préfet appelle néanmoins les usagers à être prudents et modérés au quotidien dans leur consommation d’eau, afin d’éviter de nouvelles mesures de restriction.

La situation d’ALERTE RENFORCEE impose les restrictions suivantes sur les usages de l’eau

Pour tous :

  • Interdiction du lavage des voitures hors stations professionnelles équipées de lance « haute pression » ou recyclage de l’eau ;
  • Interdiction de laver les réservoirs pour l’Eau Potable ;
  • Interdiction du remplissage des piscines de plus de 5m³ à usage privé ;
  • Interdiction d’arrosage des pelouses, des espaces verts publics et privés, des jardins d’agrément, et espaces sportifs,
  • Interdiction d’arrosage des golfs, des jardins potagers et des stades de 9H00 à 20H00 ;
  • Interdiction d’alimenter les plans d’eau ;
  • Interdiction de vidanger les plans d’eau ;
  • Interdiction de manœuvrer des ouvrages hydrauliques ;
  • Interdiction d’effectuer dans le lit des cours d’eau des travaux destinés à accroître ou maintenir le prélèvement ;
  • Interdiction de contrôler les points d’eau incendie

Pour les communes :

  • Interdiction de laver les voiries ;
  • Interdiction de faire fonctionner les fontaines publiques en circuit ouvert sur l’eau potable.

Pour l’agriculture :

  • Baisse de 30 % des prélèvements agricoles autorisés pour l’irrigation
  • Pour les autres prélèvements (hors irrigation ou assimilés domestiques) interdiction de prélever de 9h à 20h.

Pour l’industrie :

  • Respect du niveau 2 du plan d’économie d’eau des industriels (installations classées pour la protection de l’environnement).

Pour les gestionnaires de réseau d’eau potable :

  • Renforcement du suivi des niveaux des captages et des forages d’eau potable, transmission des données à l’administration.

La situation d’ALERTE impose les restrictions suivantes sur les usages de l’eau

Pour tous :

  • Interdiction du lavage des voitures hors stations professionnelles ;
  • Interdiction du remplissage des piscines de plus de 5m³ à usage privé ;
  • Interdiction d’arrosage des pelouses, des espaces verts publics et privés, des jardins d’agrément, des golfs, et des stades et espaces sportifs, de 9H00 à 20H00 ;
  • Réduction de moitié du débit dérivé alimentant les plans d’eau et des étangs par rapport au débit dérivé autorisé ;
  • Interdiction de manœuvrer des ouvrages hydrauliques ;
  • Interdiction d’effectuer dans le lit des cours d’eau des travaux destinés à accroître ou maintenir le prélèvement ;

Pour les communes :

  • Interdiction de laver les voiries ;
  • Interdiction de faire fonctionner les fontaines publiques en circuit ouvert sur l’eau potable.

Pour l’agriculture :

  • Baisse de 15 % des prélèvements agricoles autorisés pour l’irrigation, pour les autres prélèvements (hors irrigation ou assimilés domestiques) interdiction de prélever de 9h à 20h.

Pour l’industrie :

  • Respect du niveau 1 du plan d’économie d’eau des industriels (installations classées pour la protection de l’environnement).

Pour les gestionnaires de réseau d’eau potable :

  • Renforcement du suivi des niveaux des captages et des forages d’eau potable, transmission des données à l’administration.

Les usages non prioritaires de l’eau à partir du réseau d’eau potable peuvent dans tous les cas être limités par arrêté municipal.

Les listes de communes par nappe souterraine et par niveau d'alerte sont disponibles dans le document PDF ci-dessous :

> CP_Secheresse 27-11-18 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,30 Mb

Carte des nappes :

> Carte_Eso-1 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 2,35 Mb