Derniers communiqués

Épisode de pollution de l’air à l’ozone (O3) sur le bassin lyonnais et Nord Isère Activation de la procédure préfectorale d’alerte de niveau N1

 
 
Épisode de pollution de l’air à l’ozone (O3) bassin lyonnais et Nord Isère Alerte niveau N1

Communiqué du 30 juin 2018

De la même façon que le préfet du Rhône a pris un ensemble de mesures pour diminuer l'effet de la pollution de l'air à l'ozone, le préfet de l'Isère a décidé de l'activation du niveau d'alerte N1.

Pour mémoire, le bassin d'air Nord Isère était placé en niveau "information-recommandation" depuis hier vendredi 29 juin.

Il est rappelé que la pollution à l'ozone est liée au soleil et aux fortes températures comme celles qui sont relevées actuellement. Il s'agit d'un polluant secondaire qui naît sous l'effet des rayons ultraviolets à partir des émissions des gaz d'échappement, des peintures ou des activités industrielles.
Les mesures détaillées ci-dessous, qui visent à réduire les sources d’émissions polluantes, prennent effet à compter de ce jour à 17h00 à l’exception des mesures relatives au secteur du transport qui sont mises en œuvre à partir du dimanche 1er juillet 2018 à 05h00.

Les mesures dans le secteur des transports

  • Abaissement de vitesse temporaire
  • Pour les véhicules légers, obligation de respecter une vitesse inférieure de 20 km/h par rapport à la vitesse maximale autorisée, si cette dernière est supérieure à 90 km/h (entrée en vigueur le 1er juillet à 05h00 du matin).
  • Les poids lourds et autocars ne se voient pas appliquer la même réduction de vitesse mais ne peuvent circuler à une vitesse supérieure à la vitesse maximale autorisée ainsi déterminée pour les véhicules légers.
  • Renforcement des contrôles de pollution des véhicules

Les mesures dans le secteur industriel

  • Réduction des émissions des établissements industriel
  • Les exploitants d’installations réglementées au titre des installations classées pour la protection de l’environnement mettent en oeuvre sur ces installations les mesures de maîtrise et de réduction des émissions qui leur ont été dictées par arrêté préfectoral.

Les mesures dans le secteur résidentiel

  • Interdiction des groupes électrogènes
  • L’interdiction des groupes électrogènes ne s’applique qu’au secteur résidentiel. Elle ne s’applique qu’aux groupes électrogènes détenus par les particuliers.
  • Interdiction des barbecues à combustible solide
  • Interdiction totale de la pratique du brûlage (suspension des dérogations)
  • Cette interdiction concerne les pratiques de brûlage des végétaux aussi bien par les particuliers, que par les professionnels, exploitants agricoles et forestiers. Elle suspend l’ensemble des dérogations accordées.es mesures

Les mesures dans le secteur agricole

  • Interdiction de l’écobuage
  • Cela concerne les pratiques de brûlage des végétaux aussi bien par les particuliers, que par les professionnels, exploitants agricoles et forestiers. Elle suspend l’ensemble des dérogations accordées.
  • Interdiction de brûlage des sous produits agricoles
  • Cela concerne les pratiques de brûlage des végétaux aussi bien par les particuliers, que par les professionnels, exploitants agricoles et forestiers. Elle suspend l’ensemble des dérogations accordées.
  • Report de nettoyage de silos
  • Recours obligatoire à l’enfouissement immédiat
  • Elle repose sur un retournement obligatoire du sol dans les douze heures qui suivent l’action d’épandage des effluents d’élevage.
  • Interdiction des épandages
  • Cette mesure repose sur l’interdiction des épandages agricoles, s’ils ne sont pas enfouis immédiatement par exemple à l’aide de rampe à pendillard à injection ou à sabots traînés.

Recommandations sanitaires :

Populations vulnérables ou sensibles :
⦁   Évitez les déplacements sur les grands axes routiers et à leurs abords, aux périodes de pointe (7h-10h / 17h-20h) ;
⦁   Évitez les activités physiques et sportives intenses (dont les compétitions), autant en plein air qu’à l’intérieur ;
⦁   Reportez les activités qui demandent le plus d’effort ;
⦁   En cas de gêne respiratoire ou cardiaque (par exemple : essoufflement, sifflements, palpitations) :
- Prenez conseil auprès de votre pharmacien ou de votre médecin ;
- Prenez conseil auprès de votre médecin pour savoir si votre traitement médical doit être adapté le cas échéant ;
- Privilégiez des sorties plus brèves et celles qui demandent le moins d’effort.

Population générale :
⦁   Réduisez les activités physiques et sportives intenses (dont les compétitions) ;
⦁   En cas de gêne respiratoire ou cardiaque (par exemple : essoufflement, sifflements, palpitations), prenez conseil auprès de votre pharmacien ou de votre médecin.

> 20180630 Communiqué de presse Pollution alerte niveau1 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,17 Mb

> AP Niv1 - Lyonnais Nord-Isère - 30.06.2018 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,61 Mb