Communiqués 2013

7 vies supplémentaires épargnées en 2012 sur les routes iséroises, 150 blessés et 77 accidents corporels en moins.

 
 

Communiqué du 4 janvier 2013.

Communiqué de presse

7 vies supplémentaires épargnées en 2012 sur les routes iséroises

150 blessés et 77 accidents corporels en moins

En 2012  (1) , en Isère, le nombre d’accidents a chuté de plus de 11% (607 accidents, soit 77 accidents corporels de moins qu’en 2011 ), le nombre de tués est réduit de plus de 10% (62 tués soit 7 de moins qu’en 2011 ) et celui des blessés de plus de 16% (779 blessés soit 150 de moins qu’en 2011).

Les tendances baissières des années précédentes se poursuivent donc en Isère. Au cours du second semestre 2012 le nombre des tués a toujours été inférieur à celui constaté à la même période depuis les 4 dernières années. 2012 se révèle être depuis le début du suivi statistique, et grâce aux efforts sans cesse de l’ensemble des acteurs de la sécurité routière, une année de records dans tous les domaines :

  • meilleure année en nombre d’accidents corporels ; 
  • meilleure année en nombre de tués ; 
  • meilleure année en nombre de blessés. 

La perte de contrôle du véhicule reste la cause première des accidents mortels (52% des accidents mortels), principalement sur route départementale.

En seconde position, l’alcool et les stupéfiants sont vecteurs de 24% des accidents . Le nombre de tués liés à ces causes a été multiplié par 2 entre 2011 et 2012, en passant de 7 à 14 tués.

Concernant les populations touchées pour les accidents mortels, il est à noter que le nombre de tués en deux roues motorisées a pu être divisé par 2 ( on passe de 23 tués en 2011 à 10 en 2012, soit 16% des tués) ; la priorité qui avait été donnée en 2012 à la lutte contre la mortalité à moto a porté ici aussi ses fruits. Sont en augmentation cette année les tués à vélo ainsi que les piétons qui représentent chacun 13% des tués, soit à 3 points près le nombre de tués en 2 roues motorisés.

Les  priorités pour 2013 seront donc :

  • maintenir un effort visible en direction des 2 roues motorisés ;
  • lutter contre la conduite sous l’emprise d’un état alcoolique et l’usage de stupéfiants ;
  • avoir une action forte en agglomération (conduites dangereuses comme l’usage du téléphone au volant, respect du code de la route par les cyclistes,…);
  • maintenir des actions éducatives en direction des moins de 25 ans. 

Le renforcement des barèmes de suspension des permis de conduire depuis le 1er  janvier 2013 s’inscrit pleinement dans cette politique qui reposera toujours sur l’appropriation par chacun de du sujet de lutte contre l’insécurité routière.

Contact Presse : Jean RAMPON, Directeur de cabinet (Tél: 04 76 60 34 00)

(1) Ces résultats seront consolidés dans un mois

Le communiqué :

> communiqué 04-01-13 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,05 Mb