Plan d'hébergement d'urgence en période hivernale 2019/2020

 
 
Plan d'hébergement d'urgence en période hivernale 2019/2020

Le préfet de l'Isère a annoncé mardi 19 novembre 2019 l'ouverture de 550 places supplémentaires au titre de l'hébergement d'urgence au cours de la période hivernale 2019/2020.

M. Lionel BEFFRE, préfet de l'Isère, a annoncé mardi 19 novembre 2019 l'ouverture de 550 places hivernales, sur la période du 1er novembre 2019 au 31 mars 2020, en sus des1510 places d’hébergement d’urgence disponibles toute l’année.

Ces 550 places correspondent à la capacité ouverte lors de la mobilisation exceptionnelle de l’hiver 2018-2019, répondant à l’objectif de « Zéro personnes à la rue ». A l’issue de la période hivernale 2018-2019, 200 places avaient été été pérennisées, afin de renforcer tout au long de l’année les capacités d’hébergement en Isère. C’est dans ce cadre que depuis le début de l’été, les services de l’État ont démarché les opérateurs sociaux et les collectivités territoriales de l’ensemble du département pour ouvrir le même nombre de places d’hébergement que l’hiver dernier, sur une dizaine de sites situés à Pont-de-Claix, Voreppe, Échirolles, Grenoble, Fontaine.

La veille sociale est également renforcée, par la création d’une maraude professionnelle, portée par la Croix Rouge, qui a embauché 2 travailleurs sociaux et un coordonnateur. Depuis sa mise en place en août dernier, la maraude professionnelle, qui s’appuie sur les équipes de bénévoles de Grenoble et d’Échirolles, a rencontré en moyenne une cinquantaine de personnes à la rue chaque soir.

Comme chaque année, les équipes de bénévoles seront renforcées dans les accueils de jour pour faire face à l’extension des horaires pendant la période hivernal.

Sera également mis en place un nouveau dispositif d'accueil de nuit, dans la continuité des accueils de jour, afin d'éviter l'interruption des prestations d'accueil et d'accompagnement.

Enfin les services de sécurité (Gendarmerie, Police Nationale et polices municipales) portent une attention particulière aux personnes en grande difficulté.

Veiller aux plus fragiles d’entre nous est aussi un devoir citoyen. Si vous vous trouvez en présence d’une personne en difficulté, les bons réflexes sont les suivants :

  • composez le numéro d’appel gratuit « 115 »,
  • soyez précis dans le signalement de la personne : adresse et difficultés repérées,
  • si la personne apparaît en détresse physique immédiate, signalez-le au numéro 15 (urgences médicales) ; dans ce cas ne laissez pas la personne seule et attendez avec elle les secours.

C’est grâce à la bienveillance et la vigilance de chacun que chaque année des personnes sont secourues et peuvent être mises à l’abri et le cas échéant, orientées vers des dispositifs d’accompagnement mis en œuvre par l’État et ses partenaires.

Téléchargez ici le dossier de presse