Directive européenne du bruit dans l’environnement : Le PPBE des grandes infrastructures de transports terrestres de l’État en Isère

 
 

Le principal objectif du plan de prévention du bruit dans l’environnement (PPBEPlan de prévention du bruit dans l'environnement) est de réduire les situations d’exposition sonore jugées excessives et de préserver les zones calmes.
Les cartes de bruit stratégiques  en constituent les diagnostics de l’exposition sonore des populations.
Chaque autorité compétente réalise et publie son PPBE pour informer les populations sur le niveau d’exposition et les effets du bruit sur la santé. (confer cadre réglementaire )

Directive européenne du bruit dans l’environnement : Le PPBE des grandes infrastructures de transports terrestres de l’État en Isère

Le principal objectif du plan de prévention du bruit dans l’environnement (PPBE ) est de réduire les situations d’exposition sonore jugées excessives et de préserver les zones calmes.
 Les cartes de bruit stratégiques  en constituent les diagnostics de l’exposition sonore des populations.
 Chaque autorité compétente réalise et publie son PPBE pour informer les populations sur le niveau d’exposition et les effets du bruit sur la santé. (confer cadre réglementaire  )

Le PPBE  des grandes infrastructures de l’État en Isère première étape

Dans le cadre de la première étape de la directive « bruit » (2008-2013), le PPBE de l’État en Isère concernait exclusivement les actions préventives et curatives des situations de fortes nuisances liées aux infrastructures nationales dont le trafic annuel est supérieur à 16 400 véh/jour (routes, autoroutes) et 164 trains/jour (voies ferrées).

Ce PPBE n’intègrait pas les actions relatives à l’aéroport de Lyon Saint Exupéry qui font l’objet d’un PPBE spécifique  .

Outre ce plan réalisé par l'État, la communauté d'agglomération portes de l'Isère (CAPI) a  également dû rédiger un PPBE pour l'avenue Henry BARBUSSE, située sur la commune de Bourgoin-Jallieu,  également concernée car écoulant plus de 16400 veh/jour.

Le PPBE  des grandes infrastructures de l’État en Isère deuxième étape

Dans le cadre de la deuxième étape de la directive « bruit » (20013-2018), le PPBE de l’État en Isère deuxième concerne les  actions préventives et curatives des situations de fortes nuisances liées aux infrastructures nationales dont le trafic annuel est supérieur à 8 200 véh/jour (routes, autoroutes) et 82 trains/jour (voies ferrées).

La consultation du public s’est déroulée du 15 septembre au 15 novembre ‏2015. Se sont exprimés 1 commune et 3 riverains par voie électronique ou par courrier.

A l’issue de cette consultation, la DDT  a établi une synthèse des observations. Chaque gestionnaire d’une infrastructure a répondu aux observations du public et modifié éventuellement son volet du PPBE . Le document final accompagné d’une note exposant les résultats de la consultation et les suites qui leurs ont été données, constitue le PPBE  deuxième étape qui a été arrêté par le préfet le 25 mai 2015 et publié.

Outre ce plan réalisé par l'État, la communauté d'agglomération portes de l'Isère (CAPI)  doit également rédiger un PPBE pour les routes dont elle a la gestion et qui écouent plus de 8200 veh/jour.

Le PPBE de la CAPI