La protection des monuments aux morts de la Première Guerre mondiale en Auvergne-Rhône-Alpes

 
 
Nouvelle publication de la DRACdirection régionale des affaires culturelles Auvergne-Rhône-Alpes

La Direction régionale  des affaires culturelles Auvergne-Rhône-Alpes a publié une nouvelle brochure présentant les 42 monuments aux morts de la Première Guerre mondiale en Auvergne-Rhône-Alpes récemment protégés au titre des monuments historiques.

Dans le cadre des commémorations nationales liées au centenaire de l’armistice mettant fin à la « Grande Guerre », la DRACdirection régionale des affaires culturelles, particulièrement engagée dans les questions mémorielles a proposé à la protection une sélection de monuments aux morts remarquables ou représentatifs sur l’ensemble du territoire régional.

Pour l'Isère, on retrouve dans cette brochure les monuments suivants :

  • à Vienne, le monument de la place Pierre Semard, inscrit aux monuments historiques depuis le 13 mars 2019
  • à Voiron, le monument du jardin de ville, inscrit aux monuments historiques depuis le 13 mars 2019
  • à la Tour-du-Pin, le monument de la place du Champ de Mars, inscrit aux monuments historiques depuis le 13 mars 2019

Entretenir une mémoire commune

Si présents dans l’image de nos communes, les monuments aux morts des années 1920-1930 ont perpétué le souvenir des millions de disparus. Aujourd’hui devenus des témoignages de l’Histoire, les recenser a permis de découvrir qu’au-delà de l’image traditionnelle du poilu appuyé sur son fusil ou brandissant une couronne de lauriers, ils sont très divers et nombreux à avoir une réelle qualité artistique ou symbolique et une grande puissance émotionnelle, justifiant une protection au titre des monuments historiques.

Variété des matériaux, des compositions, mais aussi des symboles et des messages transmis. Avec la surprise de constater que la glorification du soldat vainqueur ou de la patrie triomphante sont loin d’être omniprésents.
Du déroulement du conflit à la vie du soldat, du rôle de « l’arrière » à la place des femmes, de la société encore très rurale à l’ancrage de la République, ce qu’ils nous disent avec modestie ou emphase de la France d’alors est passionnant.

 

Porter un regard nouveau sur les monuments aux morts

Richement illustrée, la publication présente selon quatre grandes thématiques, les monuments « architecturés », les allégories, le soldat et les monuments « humanistes ».

Cet ouvrage est le reflet de la richesse et de la diversité symbolique et stylistique de ces monuments de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Il ouvre des perspectives sur la poursuite de la protection notamment d’objets et de vitraux liés à la Première Guerre mondiale.

Coordonné par la Conservation régionale des monuments historiques, cet ouvrage collectif a bénéficié de la collaboration de nombreuses institutions et obtenu le label Centenaire 14-18.

Pour télécharger l'intégralité de la brochure, cliquez ici .