Actualité des particuliers

Le brûlage à l’air libre des déchets verts

 
 
Le brûlage à l’air libre des déchets verts

En France on estime qu’un million de tonnes par an de déchets verts provenant de l’entretien du jardin des particuliers sont brûlés à l’air libre. Largement pratiquée cette activité est pourtant interdite depuis plusieurs années car cette combustion dégage de nombreuses substances polluantes, toxiques pour l’homme et néfastes pour l’environnement.

En France on estime qu’un million de tonnes par an de déchets verts provenant de l’entretien du jardin des particuliers sont brûlés à l’air libre. Largement pratiquée cette activité est pourtant interdite depuis plusieurs années car cette combustion dégage de nombreuses substances polluantes, toxiques pour l’homme et néfastes pour l’environnement. Cette pollution réduit notre espérance de vie.

Des solutions alternatives adaptées existent, plus respectueuses de l’environnement, elles privilégient la valorisation des déchets verts plutôt que leur brûlage.

Les collectivités ont un rôle important à jouer en communiquant auprès de leurs concitoyens et en veillant à l’application de cette interdiction, mais aussi en facilitant la bonne élimination de leurs déchets verts. La compétence de salubrité publique relève du pouvoir de police du maire. Les règles de brûlage sont précisées au règlement sanitaire départemental.

Plaquette DREAL
Quels sont les risques ?

Le brûlage des déchets verts à l'air libre entraîne une pollution importante, mais aussi un risque d'incendie. Sans compter qu'il n'est pas certain que vos voisins apprécient la fumée et les odeurs qui s'en dégagent...

Comment savoir si mes déchets sont concernés ?

Les tontes de pelouses, les tailles de haies et d’arbustes, les résidus d’élagage, de débroussaillement, d’entretien de massifs floraux ou encore les feuilles mortes font partie de ce qu'on appelle les déchets verts.

Si je ne peux pas les brûler, comment me débarrasser de mes déchets verts ?

Vous pouvez apporter vos déchets verts en déchèterie, mais également en faire un compost, e tvaloriser ainsi vos déchets organiques de jardin et de cuisine. Certaines communes organisent aussi des collectes de déchets verts en porte à porte.

Suis-je vraiment concerné ? Et qu'est-ce que je risque ?

Toute personne (particuliers, entreprises, collectivités territoriales) produisant des déchets verts est concernée ; en cas de non respect de l'interdiction, vous risquez une amende de 450€

Liens utiles :

Conseils sur la pollution de la DREAL

Page de l'ADEME sur le brûlage des déchets verts

A télécharger :

> agir pour qualite air - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 1,84 Mb